Au XIXème siècle

1866 : Le premier Externat de  Lycéens est inauguré le 3 janvier, avec un prêtre universitaire, l’abbé Thénon  et un collaborateur. Il accueille six lycéens dans une maison du quartier latin. Il leur fournit un support pédagogique et une formation humaine et spirituelle. Il est installé au patronage Ste Mélanie, 26, rue des postes, actuellement rue Lhomond près du Panthéon. Le prix était de 300 frs par an et les vacances ne commençaient qu’en Août. Le 12 septembre, Bossuet est autorisé à s’installer à l’Ecole Préparatoire des Carmes, 23, rue d’Assas.

L’externat de lycéens va se développer rapidement : trois maisons à Paris (Bossuet, Fénelon, Gerson), une à Lyon (Ozanam), l’œuvre connaît un immense succès. Des milliers d’adolescents sont accueillis pour des études du soir ou en internat, dans un projet chrétien de formation. Une société de prêtres « Les prêtres de la compagnie de Sainte Anne », nommés par les archevêques de Paris, est organisée, regroupant les ecclésiastiques engagés dans l’œuvre des externats de lycéens.

1867 : L’Externat accueille 110 élèves

1875 : Départ des Carmes en vue de la construction du nouvel Institut Catholique de Paris, rue d’Assas ; le Curé de Saint- Sulpice permet l’installation rue Madame (la rue Guynemer n’existait pas). La maison était si petite que quelques élèves durent aller coucher dans une salle des Carmes.

1876 : L’école loue un petit hôtel rue Condé : 235 élèves ; 19 préparaient l’X et Centrale ; on y installe des classes élémentaires (7ème et 8ème : 51 élèves avec latin)

1880 : Toute l’école est ramenée au 49 rue Madame ; on y adjoint le 55 avec un jardin et un charmant hôtel. Le 51 et le 55 deviennent la propriété de l’école ; le 53 appartenait à la paroisse Saint- Sulpice qui le loue avec un bail de durée indéfinie. Les classes élémentaires sont d’abord la 7ème, puis la 8ème et ensuite les 9ème, 10ème et 11ème.

1881 : Directeur de l’école : L’abbé Raphanel

1889 : Directeur de l’école : l’abbé Balland